Agriculture en zone intermédiaire

Les flux rss du siteImprimer la page

Projet Barrois, vision et avenir des Agricultures en zones intermédiaires

L’environnement du Barrois est complexe : aléas climatiques, difficultés économiques… Le sols ont de faibles réserves hydriques et les rendements baissent. Le nombre d’exploitations en zone intermédiaire diminue.

Les Chambres d’agriculture de l’Aube et de la Haute-Marne démontrent que des leviers existent en invitant les agriculteurs à remettre en perspective leur métier et échanger sur leurs stratégies.

Déclic'Agro : une conférence pour réfléchir et échanger sur la performance et l'innovation dans les zones intermédiaires

Dans le cadre du Rallye Déclic'Agro, les Chambres d'agriculture ont organisé une conférence, le 9 juin, pour réfléchir aux solutions à développer pour :

  • faire un inventaire de résultats, des situations qui réussissent,
  • analyser ces schémas afin de vérifier leur reproductibilité,
  • accompagner les démarches innovantes,
  • valoriser les dispositifs existants.

Interventions et présentations

Le matin : Point sur

  • le contexte de ces zones intermédiaires,
  • la description des zones intermédiaires,
  • les 400 exploitations à la loupe : cadre d'étude et méthodologie de travail
  • l'étude Barrois : analyse des exploitations performantes

 

L'après-midi : Table ronde avec l'ApAB

  • Retour d'expériences : le GIEE ApAB (Agriculture porteuse d'Avenir dans le Barrois)
  • Intervention d'Alain CANET de l'AFAF (Association Française de l'Agroforesterie), pilote du programme "Agreau : "Des solutions agroécologiques performantes, de nouvelles pratiques : la réalité d’autres régions"

En vidéo, pour Alain Canet, l'agroforesterie à de nombreux atouts  :

Témoignage de Vincent Lahaye

Agriculteur à Ormoy les sexfontaines (Haute-Marne)

Témoignage de Hugues Fischer

Agriculteur à Vouécourt (Haute-Marne)

Membre du GIEE ApAB

Témoignage de Hervé Champs

Agriculteur à Dammartin sur Meuse (Haute-Marne)

Membre du GIEE ApAB

En conclusion de la journée

Intervention d'Antoine Henrion, Vice-Président de la Chambre Régionale d'agriculture Grand Est